Coming Soon
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 KAYLEIGH-SNOW FRASER ☞ Quiet Little Lovers. BROUILLON.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
I Never Lies! x)
I Never Lies! x)
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 29
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: KAYLEIGH-SNOW FRASER ☞ Quiet Little Lovers. BROUILLON.   Lun 27 Aoû - 13:32

Sommaire de l'histoire :



    PROLOGUE - ONCE UPON A TIME : PILOT.
    CHAPITRE PREMIER - LE PRINCE AUX BISOUS MAGIQUES.
    CHAPITRE DEUX : COMING SOON. (peut-être, première partie)
    Rédiger la partie de Stranger Things, saison 2, quand Avery et Snow, se retrouvent un soir, chez le demi-frère, pour écrire, à la base, leur histoire. Sauf, que le demi-frère leur fait apprendre une vérité apparente, sur leurs sentiments cachés à leurs égards, à l'époque. Ils sont ados.
    CHAPITRE TROIS : COMING SOON. (peut-être, deuxième partie)
    Rédiger la deuxième partie de Stranger Things, saison 2, quand ils ruminent et pensent, chacun de leur côté, à ce qu'à dit le demi-frère d'Avery. Qu'ils tentent maladroitement de s'expliquer, tout deux, et que, finalement, ils finissent par coucher ensemble.
    CHAPITRE QUATRE : COMING SOON.
    Rédiger la partie de Crimson Peak, quand Snow rencontre, pour la toute première fois, Graham, qui se veut intéréssé, par son futur roman d'épouvante, alors qu'il veut postuler pour un poste, chez le père de cette dernière.
    CHAPITRE CING : COMING SOON.
    Rédiger la deuxième partie de Crimson Peak, quand Graham propose à Snow de venir à la soirée mondaine des parents d'Avery, en sa compagnie. Parce qu'au fond, il commence à tombé amoureux d'elle.
    CHAPITRE SIX : COMING SOON. (peut-être, première partie)
    Le père de Snow à invité Avery, Graham et tout le gratin, chez eux, pour que Graham annonce qu'il repart dans son pays natale. Ce qui a dont d'attristée Snow, qui commençait à tombée amoureuse de lui, à son tour. Quand elle quitte la pièce, d'ailleurs, pour monter dans sa chambre, il est obligé de lui briser le cœur.
    CHAPITRE SEPT : COMING SOON. (peut-être, deuxième partie)
    Le lendemain matin, que Snow s'est fait brisé le cœur, par Graham, elle découvre, par hasard une lettre, à son intention, de la part de Graham, qui lui avoue la vérité, concernant le fait qu'il ait fait ça. Elle décide, alors, de le rejoindre à l'hôtel, espérant de tout cœur, le revoir, avant qu'il ne parte. Mais, il est déjà parti, hélas. Elle garde, dont, la précieuse lettre, et conserve espoir, du fait qu'il viendra la chercher, comme promis.
    CHAPITRE HUIT : LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS.
    CHAPITRE NEUF : COMING SOON.
    Rédiger la partir d'Aliéniste, quand Avery rassure et propose à Snow de l'épouser. Mais, qu'elle refuse, pensant qu'il n'est pas sérieux, et qu'il est déjà marier.
    CHAPITRE DIX : COMING SOON.
    Rédiger la partie, où Snow veut écrire un nouveau chapitre, pour son roman, chez elle. Mais, que quelqu'un l'interrompt, pour lui parler. C'est Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
I Never Lies! x)
I Never Lies! x)
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 29
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: KAYLEIGH-SNOW FRASER ☞ Quiet Little Lovers. BROUILLON.   Sam 1 Sep - 18:45

PART I : PROLOGUE.


    « Le vent est à l'est, la brume se lève. Quelque chose se prépare et arrivera, tôt ou tard. Je ne saurais dire ce qui nous attends. Mais ce qui va se produire est arriver avant... »



CHAPITRE PREMIER : LE PRINCE AUX BISOUS MAGIQUES

« TOUT COMME IL EXISTE DES COUPS DE FOUDRE EN AMOUR, IL Y A, QUELQUE FOIS, DES COUP DE FOUDRE EN AMITIE. »


Le parc était, sans nul doute, le plus bel endroit d'Aberdeen. Des journées entières, durant, tu flânais entre les allées boisées, courant derrière les écureuils en riant, saluant les passants souriants. Tu adorais cet endroit. Cette contrée verdoyante. Cet immense espace, où tu avais vu le jour. L'écosse. Le fameux pays, où le fameux monstre du Loch Ness y réside, comme on aime si bien l'appeler. Et, sans doute, que tu retrouvais en ces promenades quotidiennes, un quelconque réconfort. Quelques fois, tu venais te promener, en compagnie de ton paternel, main dans la main, ainsi qu'aux côtés de ton frère jumeau. Votre père te laisser jouer en toute liberté en ces lieux. Tant que tu ne t'éloignais guère trop... Parfois, tu t'autorisais à t'asseoir sur un banc et regarder les autres enfants jouer, ensemble. Glisser sur les toboggans colorés, se balancer jusqu'à toucher le soleil et caresser les nuages duveteux, sur les balançoires. Une fois, tu avais voulu tester. Etre comme tous ces enfants, insouciants et innocents, et tu ne t'étais fait prier plus longtemps, pour venir t'installer, confortablement, sur une des balançoires. Voulant t'envoler vers les cieux, bougeant rapidement les jambes, pour aller toujours plus haut. Tes cheveux blonds comme les blés, voletaient, furibond, derrière ton tracé et cette vision accaparait l'attention d'un petit garçon, qui se trouvait au loin. Peut-être, était-ce pourquoi, lorsque tu chutais lourdement sur le sol, il avait accouru, sortant un carré de tissu de sa poche, pour venir l'appliquer sur ton genou, d'où perlait l'essence écarlate à l'amère odeur de rouille. Tu laissais s'échapper larmes de douleur, de tes orbes bleutées, et il s'enquit de ton état. Cependant, la douleur n'arrivait à passer... Tu vis, alors, le petit bonhomme se pinçait les lèvres de frustration, et soudain, une idée - il se pencha légèrement et aussi doucement que possible, posant ainsi sa bouche contre ta plaie encore saignante, pour y déposer un furtif baiser, qui vraisemblablement, faisait disparaître toute douleur instantanément. Tu séchais rapidement tes larmes de crocodile, en lui exprimant ta gratitude dans un mignon petit rictus. « C'est ce que ma tata fait quand je me fais mal. Un bisou magique et hop, on se sent beaucoup mieux ! » Tu l'observais, désormais, avec un regard intrigué. Voir, comme si tu venais de croiser un revenant, cependant que vous vous releviez, doucement. Un bisou magique ? Voilà bien une chose qui ne t'était guère familière. Tu ne te fis prier plus longtemps pour le lui montrer, par ailleurs, mais le jeune garçon te rassura, immédiatement, en t'expliquant que sa tante le lui avait fait connaître assez tôt. « Ah... Je m'appelle Kayleigh-Snow et toi ? » - « Kayleigh-Snow ? Snow... Genre... Comme la neige ? Il est bizarre ton nom ! Moi, c'est Avery. » Se moqua-t-il, gentiment, à l'entente de ton nom. Pour toute réponse, tu lui tirais la langue dans une moue adorable et naïve, et croiser les bras sur ta poitrine, dans un semblant d'air contrarié. Il se serait presque excusé de t'avoir offensée, si tu n'avais pas ajouté aussitôt. « Tu peux parler, toi ! Je n'ai jamais entendu quelqu'un s'appelait ainsi. Et puis... Tu t'es pris pour un chevalier en me secourant, comme ça ?! » Vos rires éclatèrent et résonnèrent, alors, à l'unisson dans le parc. « Et bien, si tu veux, tu seras mon petit flocon. Et moi, je... Je serais ton prince, comme ça. » Te confia-t-il, dans un murmure sérieux, se penchant alors sur ton oreille. Tu te mis dont à rougir, tel un pivoine et t'approchais de lui, te hissant sur tes pieds pour atteindre sa joue où tu y déposais tes lèvres, doucement. Avery, surpris, se recula légèrement, cependant qu'un sourire idiot tirait les coins de sa bouche. « Pourquoi ce bisou magique ? » - « Bah, au cas-où tu aurais mal quelque part ! » On dit qu'il existe des coups de foudre en amour. Mais ce jour-là, vous aviez connu plus beau, plus fort et plus intense encore que cela : un coup de foudre amical.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
I Never Lies! x)
I Never Lies! x)
avatar

Nombre de messages : 668
Age : 29
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: KAYLEIGH-SNOW FRASER ☞ Quiet Little Lovers. BROUILLON.   Dim 16 Sep - 13:22

CHAPITRE DEUX : TITRE A VENIR.

« La citation est également à trouver. »


(A recopier au propre - première partie)



L'hôte : (en levant son verre, pour trinquer) A leur descente aux enfers !

Nancy et Jonathan : (faisant pareil) A leur descente aux enfers. (Ils boivent tous les trois. Puis, le demi-frère d'Avery va pour les resservir)

Nancy : Non, on ne peut pas ! Je dois conduire.

L'hôte : Quoi, ce soir ?

Nancy : Nos parents... (regarde Jonathan, mais est couper dans son élan)

L'hôte : Seraient fiers, s'ils savaient ce que vous faites. Dites-leur que vous êtes chez Tammy ou Dawn et prenez ma chambre d'amis. (Les deux amis se regardent, surpris)

Nancy : Tu veux rester ?

Jonathan : Il est très tard. (elle hôche la tête, pour approuver) D'accord. Je peux prendre le divan ?

L'hôte : Je suis paumé. Qu'est-ce qui se passe ? Une querelle d'amoureux ?

Jonathan : (un peu troublé par la question) Non, on est juste amis !

L'hôte : Amis. (il rigole) Vous m'avez sorti un tas de scoops, mais ça, c'est votre premier mensonge.

Nancy : Non, c'est pas un mensonge !

L'hôte : Non ? Vous êtes jeunes, séduisants. Le courant passe, vous avez une histoire, et surtout, un traumatisme en commun. (Les deux amis sont consternés de son avis, pourtant véridique) Tu te méfies des gens. (en pointant Jonathan) A cause de ton père.

Jonathan : Quoi ? Non ! Mon père est...

Nancy : Un con.

L'hôte : C'est une malédiction d'y voir si clair. Toi, tu es dure à interpréter... (a l'intention de Nancy) Comme tout le monde, tu as peur de ce qu'il t'arriverait, si tu t'acceptais telle que tu es. Et donc, tu t'es réfugiée dans les bras réconfortants de Steve. On aime bien Steve.

Nancy : Oui.

L'hôte : Mais, on aime pas Steve.

Nancy : Quoi ? Non ! Enfin... Si, je l'aime... (L'hôte pointe son doigt vers elle)

L'hôte : Voici, mesdames et messieurs, le deuxième mensonge de la soirée ! (Les deux amis sont embarrassés) Comment je m'en sors ? (ils ne savent plus quoi dire. L'hôte rigole, encore une fois) Mon dieu, comme vous êtes mignons ! (les deux amis se regardent intensément, pendant que l'hôte se lève de son fauteuil) Il y a un divan-lit, dans mon bureau, si vous voulez. A votre place, j'arrêterais les conneries et je partagerais le lit. (Il monte)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: KAYLEIGH-SNOW FRASER ☞ Quiet Little Lovers. BROUILLON.   

Revenir en haut Aller en bas
 

KAYLEIGH-SNOW FRASER ☞ Quiet Little Lovers. BROUILLON.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A LIRE - UTILISATION DE BROUILLON-COURS VALIDE
» Dessin de Snow'
» Présentation de Dark'Snow Day
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Ann Snow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum test :: FLORENCE :: 

SCENARIOS

-